Appel à Candidature pour le Master 2 Transport et Mobilité Durable

Master II « Transport et Mobilité Durable dans les Villes Africaines »

FORMATION EN COURS DU JOUR

 

Organisé conjointement avec l’EAMAU (École africaine des métiers de l’architecture et de l’urbanisme – Lomé, TOGO), la CODATU (Coopération pour le Développement et l’Amélioration des Transports Urbains dans les pays en développement – Lyon, France) et le CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers – Paris, France)

 

Le développement économique et démographique de l’Afrique se traduit par une urbanisation croissante. La mobilité urbaine, actuellement caractérisée par des transports collectifs artisanaux et la motorisation rapide des ménages, conduit souvent à la congestion des centres villes et des périphéries. Pour faire émerger des villes durables, il est essentiel de définir une politique globale de mobilité. En particulier, il est nécessaire de structurer l’offre de transport collectif dans le but de favoriser l’accessibilité des individus aux emplois, aux marchés, à l’éducation et aux services essentiels. C’est le rôle dévolu aux autorités compétentes, qui doivent se doter des moyens humains et financiers adaptés.

 

La formation de cadres compétents dans les pays africains est donc une priorité pour assurer la mise en place de politiques globales de mobilité et garantir l’accessibilité des individus aux emplois, aux marchés, à l’éducation et aux services essentiels.

Crée en 2014 par la CODATU, l’Université Senghor, l’École Africaine des Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme (EAMAU) et le Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris (CNAM), cette formation souhaite soutenir le développement de filières professionnelles dans le domaine du transport et de la mobilité urbaine et contribuer au renforcement de l’expertise dans les pays d’Afrique.

L’intervention de professionnels internationaux expérimentés garantit la qualité de la formation et la compétitivité des auditeurs sur le marché du travail à la sortie du cursus.

Le Master se déroule à l’École Africaine des Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme (EAMAU), à Lomé (Togo). Il est sanctionné par un diplôme de l’Université Senghor co-signé par l’EAMAU, reconnu par le CNAM et, en Afrique subsaharienne, par le CAMES (demande en cours). CODATU (association favorisant le développement de la mobilité urbaine durable dans les pays du Sud), à l’initiative de ce master, coordonne l’action des différents partenaires du master.

Objectifs du programme

La formation vise à apporter aux auditeurs les concepts, les clés et les méthodes de travail permettant :

  • de s’adapter aux diverses situations spécifiques au contexte africain ;
  • d’analyser, comprendre et répondre à la demande de mobilité dans les villes africaines ;
  • de développer, optimiser et exploiter les réseaux de transports urbains multimodaux ;
  • d’élaborer et mettre en œuvre des politiques de mobilité urbaine et des plans de déplacements urbains dans les villes africaines, tout en en tenant compte des dimensions environnementales, économiques et sociales ;
  • d’orienter la décision en matière de mobilité et de transports urbains.

 

Débouchés

Cadres de haut niveau et décideurs dans les secteurs public et privé, les auditeurs intégreront les entreprises de transports urbains et interurbains, les bureaux d’études et les autorités de transport au niveau national (ministère) et local.

Dès la fin de la formation, les auditeurs sont directement opérationnels et leur insertion favorisée par le stage de fin de cycle.

 

Conditions d’admission

  • Les candidats doivent être titulaires d’une première année de master ou d’un diplôme de niveau équivalent délivré par une institution reconnue dans un domaine correspondant à la spécialité. L’admission est également possible par validation des acquis professionnels (VAP85) à partir de 3 ans d’expérience.
  • Un appel à candidatures est lancé tous les deux ans par l’Université Senghor, la CODATU, l’EAMAU et le CNAM via les sites web et newsletters.
  • La sélection est effectuée au vu du dossier académique et professionnel du candidat.
  • Les candidats sont invités à rechercher une bourse d’études pour couvrir les frais d’inscription et d’hébergement auprès des banques de développement, bailleurs de fonds et autres organismes de financement. Les établissements partenaires les conseilleront à cette fin. Les candidats retenus recevront une attestation leur permettant de justifier leur admission et de faciliter leurs démarches.

 

Méthodes pédagogiques

Le Master comporte 12 semaines de cours en présentiel, de janvier à avril 2019. Le stage dure de quatre à six mois, entre mai et octobre 2019. Le mémoire est soutenu en février 2020, en principe à Lomé.

Les approches et les méthodes d’apprentissage sont diversifiées. Elles visent le développement des compétences (savoir, savoir-faire et savoir-être) pour tenir compte de la nature professionnelle du Master. Ainsi, les enseignements peuvent prendre les formes suivantes :

  • Exposés magistraux des professeurs
  • Études critiques de cas
  • Mises en situation
  • Jeux de rôles et simulations
  • Exercices individuels et en équipes
  • Visites d’entreprises et d’administration publiques
  • Grandes conférences

Chaque module est dispensé par un professeur selon un plan de cours établi dans un format cadre.

Chaque professeur ayant dispensé un module est évalué par les auditeurs à l’aide d’un formulaire d’appréciation des enseignements. Les résultats sont ensuite traités par l’Université Senghor et transmis au professeur concerné dans un objectif d’amélioration continu.

Un responsable pédagogique est désigné par accord entre l’Université Senghor et l’EAMAU. Il est aujourd’hui M. Michel Tindano, directeur général de la SOTRAL à Lomé.

Programme des enseignements

Le programme est structuré en 8 unités d’enseignement (UE) composées d’un ou plusieurs modules se déroulant durant le premier semestre (cycle de 12 semaines comprenant environ 300 h de cours dispensés dans les locaux de l’EAMAU). Le deuxième semestre est consacré à un stage de mise en situation de 4 à 6 mois, puis à la rédaction et la soutenance d’un mémoire.

Le programme est donné ci-dessous à titre indicatif.

 

UE 1 : Définition et enjeux de la mobilité urbaine en Afrique et ailleurs (2 ECTS)

UE 2 : Gouvernance et financement de la mobilité urbaine (5 ECTS)

UE 3 : Demande de mobilité (5 ECTS)

UE 4 : Planification de la mobilité urbaine et outils d’aide à la décision pour l’émergence de projets de transport dans les villes africaines (5 ECTS)

UE 5 : Offre de transport intégrée (5 ECTS)

UE 6 : Exploitation de réseaux de transport intermodaux et gestion du matériel roulant (2 ECTS)

UE 7 : Gestion de la voirie, de la circulation et de la sécurité routière (5 ECTS)

UE 8 : Environnement, transport et innovation (5 ECTS)

UE 9 : Séminaire de méthode (3 ECTS)

UE 10 : Stage, rédaction du mémoire et soutenance (30 ECTS)

 

Le stage peut être réalisé dans tout pays francophone. Les membres du Club des partenaires du CODATU proposent chaque année des offres de stage aux auditeurs du master.

Droits d’inscription

Les droits d’inscription sont de 3800 euros ou 2.500.000 CFA, réglables en une fois à l’inscription.

A défaut, le règlement peut s’opérer en trois tranches. En ce cas, le montant des droits s’élève à 4000 euros ou 2.625.000 CFA.

Avec le support de CODATU et des universités partenaires, les candidats retenus seront invités à rechercher des bourses afin de couvrir leurs coûts d’inscription et d’hébergement. A titre indicatif les frais de séjour à Lomé pour un étudiant du master (logement, transport quotidien, repas) sont évalués à 300€/mois ou 200 000 CFA. Des bourses peuvent être attribuées par CODATU, sur demande des étudiants admis et examen du dossier. La bourse est en principe de 50% du montant des droits d’inscription.

Dépôt des candidatures

Le présent appel à candidatures est également diffusé sur le site internet de chacun des établissements partenaires aux adresses suivantes :

  • Ecole africaine des métiers de l’architecture et de l’urbanisme (Lomé) : eamau.org
  • CODATU (Lyon) : codatu.org

Le dépôt des candidatures se fait par voie électronique, (cliquer ici )ou ci-dessous « accéder au formulaire d’inscription »)  dépôt de candidature  du premier  mai au 1er Novembre 2018 à minuit.

Le dossier de candidature doit comprendre les documents suivants :

  • Curriculum Vitae (CV)
  • Lettre de motivation
  • Photocopie légalisée du diplôme ou documents pouvant justifier la validation d’acquis professionnels
  • Pour les candidats salariés, en cas d’admission à la formation, une lettre d’acceptation de mise à disposition du candidat signée par l’employeur.

Nota bene : les candidats retenus devront présenter les originaux de ces documents à Michel TINDANO avant l’inscription définitive.

Calendrier et modalités de sélection

La liste des candidats sélectionnés est affichée sur le site de l’Université Senghor et une information électronique est systématiquement adressée aux candidats retenus.

CLÔTURE DE L’APPEL  01/11/ 2018

10586Appel à Candidature pour le Master 2 Transport et Mobilité Durable Master II « Transport et Mobilité Durable dans… 10415Appel à Candidature pour le Master 2 Transport et Mobilité Durable Master II « Transport et Mobilité Durable dans…

Leave a comment

Your email address will not be published. (Required)